Stimulée par les entreprises, Wall Street craint toujours la crise ukrainienne

Wall Street retrouvait le sourire lundi matin, stimulée par des discussions sur des fusions acquisitions de premier plan engageant Pfizer et General Electric et un bon indicateur immobilier américain: le Dow Jones s'appréciait de 0,66% et le Nasdaq de 0,67%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Les dernières nouvelles
CyberChimps