La dégringolade de l’intérim, mauvais présage de plus pour l’emploi

Avec près de 60.000 emplois rayés de la carte en un an, le secteur de l'intérim a atteint en juin son plus bas niveau depuis mai 2010, une dégringolade de mauvais augure pour un marché du travail déjà sinistré, qui traduit aussi une flexibilité et une précarisation accrues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Les dernières nouvelles
CyberChimps