Fusion EADS/BAE: Lagardère s’estime lésé et demande un réexamen du projet

Le groupe Lagardère, actionnaire français de référence d'EADS, s'est jugé lundi lésé par les conditions financières de la fusion envisagée de l'avionneur européen avec le fabricant d'armes britannique BAE Systems et a appelé la direction du groupe à un réexamen du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Les dernières nouvelles
CyberChimps